Santé de la peau : ce qu’il faut savoir sur le maquillage permanent et la dermographie réparatrice

0
134

La santé de la peau préoccupe aujourd’hui de plus en plus de personnes. En effet, les gens font de plus en plus attention à ce qu’ils appliquent sur leur peau afin d’éviter les mauvaises surprises. Nombreux sont effectivement ceux et celles qui ont agressé ou abîmé complètement leur peau à cause d’un abus de l’utilisation de produits cosmétiques ou autres mauvais gestes. Force est de constater que notre peau est très fragile. Il est donc crucial de faire très attention lorsqu’on parle de soin de la peau. Pour avoir une peau en bonne santé, quels sont les bons gestes à adopter ? Le maquillage permanent a-t-il des effets négatifs sur la santé de la peau. Quid également de la dermographie réparatrice ?

Le maquillage permanent

Avant toute chose, il convient de définir ce qu’est le maquillage permanent. C’est une pigmentation de la peau permettant de recréer l’effet d’un maquillage. Il dure entre 2 à 5 ans. Cela vous permettra donc de gagner un temps fou tous les matins. En effet, nombreuses sont celles qui restent des heures et des heures devant leurs miroirs pour se maquiller. Avec cette méthode, c’est un véritable gain de temps considérable. Mais ce n’est pas tout, le résultat est époustouflant. Nombreux sont les témoignages de celles qui ont déjà testé cette technique de maquillage. Elle fonctionne à la façon d’un tatouage. Le pigmentiste dépose les pigments sous la couche la plus superficielle de la peau. Les pigments s’estompent au fur et à mesure que le temps passe. Vous l’aurez compris, en réalité, c’est plutôt un maquillage semi-permanent et non un maquillage permanent. Si vous avez envie d’essayer, demandez tout de même l’avis d’un spécialiste.

La dermographie réparatrice

La dermographie réparatrice permet de camoufler généralement des cicatrices, de dissimuler des zones clairsemées du cuir chevelu, de traiter une personne qui n’a plus de cils ou de sourcils après un traitement de chimio ou de radiothérapie. La méthode de dermopigmentation réparatrice est proche de celle de la dermopigmentation esthétique (maquillage permanent), mais l’objectif final est tout autre. Mais ce n’est pas tout, la prise en charge du patient est également différente. La dermographie réparatrice s’applique généralement aux personnes souffrantes (ou ont souffert) de traitements lourds, de séquelles d’accidents, de brûlures ou de pathologies graves ou encore simplement de marques cutanées disgracieuses, de pelade, de calvitie, etc. Nombreuses sont les personnes qui optent pour cette technique pour réparer leurs problèmes de pilosité ou leurs troubles de la pigmentation. Si vous envisagez de recourir à cette méthode réparatrice, il est fortement conseillé de faire appel à un dermographe professionnel. Malheureusement, nombreux sont ceux qui s’improvisent dermographe. Prudence est donc de mise.