La mode chez les jeunes

0
447

Le terme être à la mode voit le jour en 1549 mais ce n’est qu’au 17ème siècle que naissent les premiers journaux de mode. Et c’était vers le milieu du XXème siècle que la mode devient progressivement un phénomène de société incontournable. Du côté des jeunes, la mode influence leur façon de s’habiller, de se comporter ou encore de parler. Mais elle permet aussi de s’identifier et d’appartenir à un groupe.

L’influence de la mode chez les jeunes

Pour les jeunes, la mode est à la fois un moyen de s’affirmer et un signe de distinction sociale. Elle permet aussi de mettre en valeur le corps avec des tendances à chaque fois nouvelle tel que le jeans slim. La façon de s’habiller des adolescents est surtout dictée par la publicité mais aussi par les célébrités. Depuis quelques années, ce sont surtout les vêtements, chaussures et sacs de marques qui connaissent un véritable progrès chez les jeunes.

A part les marques, certains jeunes se différencient aussi des autres en adoptant des styles plus excentriques comme le punk, le gothique ou encore le Hip-hop.

Conséquences négatives de la mode chez les jeunes

La mode chez les jeunes a plusieurs impacts négatifs comme sur le budget par exemple.  En effet, être à la mode, s’habiller chic et suivre les tendances coûtent cher. Sur la santé, la conséquence est lourde parce qu’elle encourage parfois l’anorexie surtout auprès des jeunes filles. Le culte de la minceur est véhiculé par les mannequins, les tops modèles ou les stars. De plus, cette préoccupation peut créer un mal-être, devenir obsessionnelle entraînant des séquelles sur la santé mentale. Par la suite, un des impacts négatifs de suivre la mode aussi c’est que cela amène à un manque d’identité. Il existe aussi des clans, de la jalousie, de la méchanceté entre adolescents, provoquant une mauvaise image de soi pour ceux qui n’ont pas les vêtements qu’il faut par manque d’argent où bien tout simplement par le refus des parents.

Enfin, la mode peut créer des tensions au sein de la famille qui peuvent aller de simples échanges verbaux à des attitudes de rupture familiale. Celles-ci sont causées par la tenue vestimentaire de l’adolescent qui peut fortement déplaire aux parents.